Ker Violette



Karine Fougeray
Ker Violette
ISBN : 9-782915-779080
250 pages
Paru en février 2008
18€
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


 « J’avais trente-cinq ans et je roulais sur la route. A vive allure, en rétrogradant sèchement dans les virages, en mordant sur la ligne blanche. Il faisait beau mais le temps qu’il faisait importait peu.
Il fallait que j’avance.
La route longeait la côte, tournait dans tous les sens. Au deuxième village, je suis descendue sur le port et je me suis garée là, dans les odeurs de casiers fraîchement débarqués. On m’a regardée. On m’a dévisagée par-dessous les casquettes, par- dessus les cols des cabans et des vestes de quart. Des hommes ont rivé leurs yeux sur moi parce que je leur étais inconnue et cela ne m’a pas dérangée. Au contraire»

Venant de nulle part, Clara débarque un matin dans un port, en Bretagne. Elle recherche son cheval mais c’est Félix, un homme de mer qu’elle rencontre, puis Violette, une étrange vieille dame qui l’accueille dans sa maison d’hôtes.
L’indépendance de Clara, sa franchise, attirent les relations passionnées.

Clara est libre et sait exactement ce qu'elle veut. Pour autant, elle masque un passé difficile qui va lentement et sauvagement remonter à la surface. Sa quête emporte Félix, Violette et les nombreux personnages qui traversent son chemin.

Ker Violette, c’est l’histoire d'un bout de vie, avec son lot de rire, de surprises, d'emballement.
Ker Violette, c’est aussi l’histoire des mers qui pénètrent dans les terres, des chevaux et des bateaux qui scellent les cœurs à jamais.

 
 Karine Fougeray est née à Saint-Malo en 1963. Son premier recueil de nouvelles, Elle fait les galettes, c’est toute sa vie, est paru en 2005 aux éditions Delphine Montalant puis chez Pocket en 2007. Redoutable observatrice des femmes et des hommes de tout âge, elle débusque leurs passés sans la moindre complaisance.
Son univers est composé de quatre sortes d’humains.
Les vivants.
Les morts.
Ceux qui partent sur le dos d’un cheval.
Ceux qui partent sur le pont d’un bateau.


 
À propos d’ Elle fait les galettes, c’est toute sa vie, ils ont dit :

« Karine Fougeray est la petite sœur malouine d’Anna Gavalda. Fêtons-la. »
Jérôme Garcin – Le Nouvel Observateur
 
« Naviguant avec subtilité au bord du drame ou de la nostalgie, Karine Fougeray, par touches délicates, sait dépeindre les petits riens de la vie qui lui donnent tous son sens. »
Christine Rousseau – Le Monde des livres