Le Livre des Schlags

Anonyme & Collectif
Le Livre des Schlags

ISBN : 978-2-915779-257
222 pages
Parution : juin 2018
10 
Le commander ici : dmontalant@gmail.com

Co-édition avec le label Scolopendre






«  Il n’y a que des gens vraiment très paresseux pour pouvoir accomplir autant de choses en aussi peu de temps. » Steinbeck

Qui sont les schlags ?
Voilà peut-être cinq ans que l’usage de ce terme s’est répandu. Ce sont ceux qu’en un autre temps, on aurait désigné comme laissés-pour-compte.
Or, il ne s’agit pas là de les qualifier. Dans les lignes du présent ouvrage, les auteurs – anonymes et multiples – ne prétendent pas les étudier, ni même s’en distinguer.
Le processus de gentrification des villes, à l’œuvre aujourd’hui, en gomme les aspérités. Elles finissent par toutes se ressembler. Des êtres disparates, des gestes inutiles et forts, qui n’ont aucune valeur marchande, se font de plus en plus rares.
Les récits de ce livre accueillent des rencontres avec des femmes et des hommes hirsutes, des expériences urbaines, des lieux interlopes, des folies quotidiennes, des dérives.
C’est à ces présences, ces manières d’habiter la ville, de traîner, que les auteurs sont attachés. Auteurs, qu’on pourrait saluer comme les rejetons hérétiques de Bolaño, Cossery, Michaux.
En plus des textes, le livre comporte un cahier de 23 photos noir et blanc et de nombreuses illustrations originales.




Blanche-Nègre

Karine Fougeray
Blanche-Nègre
Roman
ISBN : 978-2-915779-240
120 pages
Parution : 20 février 2018
16 
Le commander ici : dmontalant@gmail.com




1986

Charlotte Kerimer pose pour la première fois de sa vie le pied sur un tarmac africain 
et manque tomber à la renverse à cause d’une flaque marron où affleurent d’inquiétants gravats.
En charge des cours d’alphabétisation et d’écriture des ouvriers, la jeune femme s’accroche 
à la poignée de son attaché-case, donne un coup de reins stabilisateur et se redresse en sueur.
Le jour même, elle se met à la tâche.


2008

Les ombres de trois charrettes et de leurs montures stationnées près du ponton
 recouvrent peu à peu le bateau et ses occupants. Un grincement. 
La pirogue accoste par son travers et se colle aux pneus qui jalonnent l'embarcadère.
  Un frisson parcourt tous les passagers, hommes et animaux compris.
Ils sont arrivés. Le débarquement peut commencer.

***

Mais pourquoi, pourquoi ils te fuyaient ? interroge Suzanne.
Parce que, répond Blanche-Nègre. On les déteste, les albinos.
Albinos ? Ça veut dire quoi, albinos ?
Les albinos, ils sont comme moi, noirs à la peau blanche,
 je les appelle les blancs-dehors-noirs-dedans.


1998


C’est peut-être le jour des miracles. 
Le jour des petites sorcières blanches et noires un jour de marché aux poissons. 
Le jour des bébés qui veulent vivre.



Une île africaine.
Une semaine de vacances.
Une amitié singulière.

A la faveur d'une violente tornade,
l'ordre des choses se dérègle brutalement.

Karine Fougeray vit près de Saint-Malo.
Elle travaille actuellement à l'adaptation 
cinématographique de Blanche-Nègre, 

L'exil chérie

Guillemette Resplandy-Taï
L'exil, chérie
ISBN : 978-2-915779-226
172 pages
Parution : 26 avril 2017
17
Le commander ici : dmontalant@gmail.com




En 1919, la France a plus que besoin de main-d’œuvre étrangère. Elle a perdu plus d’un million d’hommes au combat et le pays doit faire face aux problèmes de la reconstruction.

Au cours des années vingt, l’ère industrielle et le dépeuplement du milieu rural ont rendu nécessaire un recrutement à grande échelle. Jamais le nombre d’étrangers n’avait augmenté en aussi peu de temps.

L’état français signe alors des conventions d’immigration avec des pays surpeuplés d’Europe : la Pologne, la Tchécoslovaquie, l’Italie. Ces conventions garantissent l’égalité des salaires et le bénéfice des lois de protections sociales.

Pour le recrutement, l’Etat s’en remet à un acteur privé, la toute puissante Société Générale d’Immigration. Cette société joue un rôle majeur dans la recherche, la sélection, le transport et le placement des 500 000 ouvriers et ouvrières d’Europe centrale.

De nos jours, pour son mémoire sur l’Immigration en France entre les deux guerres mondiales, une étudiante, la narratrice, est invitée à pénétrer par le biais de ses recherches, dans l’intimité d’une famille d’ouvriers polonais arrivés en France à la fin de la Première Guerre mondiale.

Pour votre mémoire de master, lui avait expliqué son directeur de recherches, nous attendons de vous un véritable travail de terrain. Suivez une famille d’ouvriers, adoptez-les et vivez avec eux. La vérité vous rattrapera et vous surprendra, avait-il même ajouté.

Mais à aucun moment il n’aurait pu imaginer à quel point l’histoire de ces hommes et de ces femmes influencerait, de façon inattendue, l’existence de la jeune fille.



Le premier roman de Guillemette Resplandy-Taï explore avec habileté plusieurs territoires littéraires. Sur toile de fond historique, c’est d’abord le drame de cette famille accueillie à Couëron que l’auteur nous invite à découvrir.

La démarche de l’étudiante, au début universitaire et froide, se transforme vite en une forme de tendresse pour ces personnes, ce qui la pousse naturellement à une enquête détaillée afin de comprendre la vérité.

Et le dénouement inattendu déséquilibre de façon jubilatoire le lecteur.



« L’exil, chérie, m’avait-il juste dit avec son humour élégant, c’est notre sort à tous. Regarde, moi je ne vais pas tarder à y partir… Alors, un peu plus tôt, un peu plus tard... L’important, c’est de savoir comment on sera accueilli parce qu’on en revient rarement. » 

Guillemette Resplandy-Taï a déjà publié plusieurs livres pour la jeunesse, et un recueil de nouvelles.

L’exil, chérie est son premier roman.

De ceux qui sèment à la cuisine





Laurence Dessimoulie
De ceux qui sèment à la cuisine
ISBN : 978-2-915779-219
120 pages
Paru en août 2015
20€
Maquette : Aude Vercier
Le commander ici : dmontalant@gmail.com

















Le lion de la jungle profonde

Lapoum'
Jean-Christophe Mazurie (illustrations)
Le lion de la jungle profonde
Jeunesse
ISBN : 978-2-915779-202
24 pages
Paru en décembre 2014
10€
Maquette : Aude Vercier
Le commander ici : dmontalant@gmail.com



Le bleu lui va si bien

Noémie Lance
Le bleu lui va si bien
Premier roman
ISBN : 978-2-915779-196
184 pages
Paru en avril 2014
17€
Couverture : Nathalie Azémar
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


Salon du livre de Paris, 2014

L'arrache



Roseline Delacour
L'arrache
Roman
ISBN : 7982915779189
88 pages
12€
Paru en février 2014
Le commander ici : dmontalant@gmail.com




Suzanne au yeux noirs


Manon Moreau
Suzanne aux yeux noirs
Nouvelles
ISBN : 978-2-915779-172
131 pages
Paru en avril 2013
16€
Couverture : Nathalie Azémar
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


C'est l'histoire d'un marin amoureux d'une Marie.
Des suzannes aux yeux noirs semées dans les jardins. Deux cent deux peupliers, la lumière de Brémeuse, une naissance dans la nuit.

C'est une histoire de soeurs, de fils, de pères, d'autres encore, Théodore, Gianna, Marcello, Céleste, Rachel, Samuel, Betty.
Et Ondine, se souviendra-t-elle de la rivière ?
Manon Moreau à 31 ans. Elle vit à Paris. Son premier roman, Le vestibule des causes perdues, a paru en 2011.




L'alphabet des oiseaux



Nathalie Azémar (illustrations), Eric Holder (textes)
L'alphabet des oiseaux
ISBN : 9782915779165
40 pages
Paru en juin 2012
21€
Le commander ici : dmontalant@gmail.com


Les oiseaux n'attendent rien de nous
qui avons tout à apprendre d'eux.
Ca commence par le chant
des signes
de l'alphabet.
Alouette, je te plumerai,
avec  tes plumes te dessinerai,
histoire de te voir
enfin posée sur une planche
et t'entendre pépier
au milieu du papier.

Costume:  Mireille Troussi-Troussa








Le Retour d'Henri



Pierre Attrait (textes et illustrations)
Le retour d'Henri - Médoc 1919-1920
Livre-film
ISBN 978-2-915779-15-5
107 pages
Paru en juin 2011
20 euros
Photographies : Anaïk Frantz et Michou Strauch
Pour le commander : dmontalant@gmail.com

Nous sommes au bout du monde, à la pointe ultime du Médoc. Saint-Christoly-du-Médoc, 1919, Henri, perdu dans ses pensées, sort maintenant du bois. Un grand chien brun vient à sa rencontre, lui fait des fêtes, court dans tous les sens, en poussant des aboiements suraigus. Trompette, mon brave Trompette… Te voilà enfin ! Viens !
A son retour de la guerre, qu’il a subie plus qu’il ne l’a faite, Henri perd pieds et s’enferme dans son mutisme. Sa culpabilité et son traumatisme ne lui permettent pas de retrouver auprès de sa famille la vie apaisée et sereine dont il a tant rêvé au front.  C’est (finalement) un évènement tragique qui va l’extirper/l’extraire de sa solitude/torpeur immense, lui faire oublier sa propre douleur et l’aider à recouvrer sa liberté.
Sans jamais tomber dans un sentimentalisme lymphatique, Pierre Attrait nous emporte/emmène à la découverte du Médoc (pittoresque) des années d’après guerre. Entre la ferme d’Henri, les bois  et le château des Ourmes, les bords de la Gironde, le bourg et la campagne médocaine, c’est une histoire naturaliste, à la manière d’un tableau de Courbet, l’histoire d’un drame familial, de la reconstruction d’un homme profondément blessé au sein/dans d’un monde rural bien éloigné des préoccupations/de la réalité de la guerre.

Scénographe, dramaturge, directeur artistique et metteur en scène, Pierre Attrait signe ici un ouvrage inédit d’une très grande originalité. Ingénieuse combinaison de texte-scénario, de photographies improbables, de documents d’époques proposant un regard documentaire et de croquis qu’il a lui-même pris le soin de dessiner, les illustrations suggèrent, participent de l’écriture. Ainsi se mêlent intimement  formes scénaristiques et théâtrales, texte romanesque. Situé entre la pièce de théâtre, le roman, le livre populaire illustré et […], le lecteur devient alors spectateur en complétant, en rêvant.
Né à Fort de France en 1951, Pierre Attrait travaille entre Paris et la Gironde… Lorsque la comédienne Héloïse Mignot lui a raconté cette histoire familiale transmise de générations en générations, l’évidence/la nécessité de la transmettre s’est imposée immédiatement à lui. Le projet d’en faire un film avorté, il a trouvé au récit initial, qui se déroule dans la Drôme et les Hautes-Alpes, un décor inspirant en venant habiter dans le Médoc. C’est sa rencontre avec l’éditrice Delphine Montalant qui est à l’origine de ce livre-film. Les photographies contemporaines ont été réalisées par Anaïk Frantz et Michou Strauch.
On trouvera en annexe recettes et bibliographie.

                Tu verras, tout ira bien… C’est pas pour ça que le passé sera effacé, bien au contraire.





Interview de Pierre Attrait par la Singette :